Epic : combat pour la survie de la nature.

EPIC

 

 

Epic : La bataille du royaume secret est un film d’animation réalisé par Chris Wedge et sorti au cinéma ce 22 mai. L’histoire est basée sur un livre pour enfant The Leaf Men and the brave Good Bugs, traduction approximative Les hommes feuilles et les fourmis courageuses, écrit par William Joyce.

L’histoire se déroule de nos jours, une jeune fille nommée Marie-Catherine vient de perdre sa mère et retourne donc vivre chez son père dans une maison perdue au milieu de la forêt. Ce dernier, grand scientifique et adorateur de la nature, essaye de prouver l’existence d’un peuple secret qui vivrait au cœur de la forêt. Ce même peuple lutte depuis toujours contre des créatures malfaisantes qui cherchent à détruire la nature pour ne laisser que la désolation. La reine Tara doit justement trouver un nouvel héritier, au cours d’une cérémonie où elle placera ses pouvoirs dans un bourgeon nécessaire au renouveau de la nature. Comme on s’en doute tout ne se passera pas comme prévu et la jeune Marie-Catherine se retrouvera liée au destin du petit bourgeon qu’elle se verra confier par la reine. Les créatures de l’ombre ayant pour but la destruction de la nature convoiteront le bourgeon, porteur du dernier espoir des hommes feuilles pour sauver la forêt.

Franchement j’ai adoré. Les 1h42 de film ne sont pas de trop pour nous faire voyager au cœur d’une aventure éblouissante. L’animation est bien réalisée ce qui confère aux images une beauté presque sublime, notamment grâce au rendu des couleurs qui sont vraiment éclatantes. L’histoire est belle, sans être exceptionnelle. On a l’habituel grand méchant qui veut tout détruire et l’humaine qui se joint à un peuple fantastique pour sauver tous le monde. Cependant, on se laisse porter par les scènes d’actions et les moments forts qui font d’Epic une jolie fable sur la sauvegarde de la nature.

J’avais lu une mini critique quelques jours auparavant qui valorisait le travail sur l’animation, mais n’était pas emballée par l’histoire qu’elle  jugeait trop banale. Évidemment, ce n’est pas une révolution, mais je pense que le film mérite tout de même une meilleure appréciation, ne serait ce que pour continuer de nous faire rêver.

Bande-annonce

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s