Shampoing sec argile ou rhassoul

shampoing sec

Il est revenu sur le devant de la scène depuis quelques mois, notamment grâce aux grandes marques qui ont relancés la machine, le shampoing sec est de retour. Se présentant sous la forme d’une bombe spray type déodorant, le shampoing sec est devenu l’allié des cheveux qui se salissent vite. Pour espacer les shampoings, donner une certaine texture au cheveux raplapla ou en cas de crise avant rencard, il sauvera la dignité de bien des filles. Et comme moi aussi je tiens quand même à ma dignité, j’ai voulu tester le shampoing sec, mais version naturelle bien sûr.

Je craque, mon cuir chevelu est en crise. Depuis début octobre mes cheveux se salissent à une vitesse hallucinante, le lendemain du shampoing ils font déjà la tête, comme si je ne les avais pas lavés pendant au moins quatre jours. Je pense être victime d’une faille spatio-temporelle. En attendant que ce problème technique se règle, j’ai dû ruser pour tromper mon cuir chevelu. Je me refuse à passer par la case shampoing tous les jours, mes cheveux finiraient pas s’appeler botte de foin. On ne s’en doute peut-être pas, mais des lavages trop fréquents enlèvent le précieux sébum qui protège les cheveux et les longueurs se retrouvent donc sans bouclier contre les agressions extérieures telles le vent, la pollution, la chaleur, etc. Voilà pourquoi l’utilisation d’un shampoing sec est vraiment utile lorsque notre cuir chevelu fait la fête sans nous inviter. Parce que oui, le cheveu poisseux, lourd et incoiffable c’est pas valorisant ni glamour et ça peut vite devenir invivable.

Pour réaliser un shampoing sec 100% naturel et bio, sans odeur ni gros nuage radioactif après le fameux pshiiiit, on peut se tourner vers l’argile verte en poudre et le rhassoul. Ces deux éléments sont connus pour leur propriétés absorbantes et purifiantes, autrement dit, elles ont un effet magique sur le gras. Il suffit de prendre l’une ou l’autre poudre et de soit verser une quantité suffisante dans une vieille salière, soit d’en fabriquer une avec un vieux pot dont on perce le couvercle de petits trous, soit d’utiliser un vieux pinceau poudre de maquillage, soit juste les mains. Personnellement, j’ai opté pour un pinceau de maquillage qui ne me servait plus et mes mains. La manière de procéder est très simple, il faut saupoudrer légérement, comme si on assaisonnait un plat, la racine des cheveux où le sébum s’accumule. Ne pas oublier de soulever plusieurs mèches de cheveux sur différents niveaux pour atteindre les racines du dessous. Ensuite, on patiente quelques minutes, puis on s’arme d’une brosse en bois ou en poil de sanglier et, la tête en bas, on brosse la chevelure afin d’enlever tous les résidus de poudre. Prévoir un balais ou un aspirateur car il y aura forcément des chutes par terre. Et là tadam ! Le résultat est tout simplement bluffant, le cuir chevelu est propre et les cheveux gagnent même en volume. J’étais vraiment surprise et très contente la première fois que j’ai utilisé cette technique de shampoing sec. Par contre mes cheveux sont devenus ultra électriques après le brossage et j’ai eu l’impression qu’ils avaient un aspect un peu poussiéreux.

Hormis ces détails, le shampoing sec à l’argile ou au rhassoul est officiellement devenu mon sauveur du cheveu rebelle. Grâce à cette méthode j’ai pu tenir 3 jours entier sans faire de shampoing classique, un exploit pour moi. Malgré tout, cela ne remplace pas un vrai shampoing sous la douche qui lui lave, alors que le shampoing sec ne fait qu’absorber les impuretés. A réserver donc en cas de panne d’eau ou pour espacer les shampoings.

Publicités

2 réflexions sur “Shampoing sec argile ou rhassoul

  1. Peut-être qu’en utilisant le rhassoul en tant que shampoing classique ton cuir chevelu ferait moins la fête sans toi… C’est ce que j’utilise depuis qq mois et mes cheveux sont en bien meilleure santé malgré l’électricité statique due au rhassoul (un peu d’huile avec de la fécule de maïs aident pour ça). Ca lave parfaitement!

    1. Il y a quelques temps j’utilisais cette méthode, mais je ne sais plus pourquoi j’ai arrêté. Merci de me l’avoir rappelé, je retenterai avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s