La grand-mère de Jade

La grand-mère de Jade

Je crois que ça faisait un moment que je n’avais pas lu de roman français contemporain qui ne se rattache ni à la fantasy ni au fantastique. Un roman tout simple sans dragon, sorcière, vampire ou troll. Je lis très peu d’œuvre dont le contexte se trouve ancré dans la réalité d’aujourd’hui, mais généralement quand j’en choisi un je ne suis jamais déçue. C’est le cas ici avec La grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt, publié aux Editions Actes Sud dans la collection de poche BABEL. Le livre fait 391 pages pour un prix de 8,50 €. Le résumé a tout de suite fait naître mon intérêt et les mots magiques « écriture » et « lectrice passionnée » ont achevés de me conforter dans cet achat.

La grand-mère de Jade raconte l’histoire de Jeanne surnomée Mamoune, une octogénaire veuve depuis 3 ans habitant seule dans sa petite ferme en Haute-Savoie. Suite à un malaise, deux de ses filles ont prévu de la placer en maison de retraite, autrement dit au placard pour ne plus s’en soucier. C’est sans compter sur la volonté de Jade, fille de son unique fils, qui organise au pied levé la fuite de sa grand-mère, lui évitant ainsi de se retrouver privée de son autonomie. Commence alors une nouvelle vie pour ce duo improbable, grand-mère et petite-fille cohabitant dans l’appartement de cette dernière en plein cœur de Paris. Jade découvrira de nombreuses facettes insoupçonnées de cette grand-mère qu’elle croyait connaître depuis des années, des secrets dévoilés et des souvenirs mis au jour, desquels découleront de magnifiques conversations entre deux femmes d’époque bien différente.

Soyons franche, il ne se passe rien d’excitant dans cette histoire, le rythme est lent et plutôt plat, on a l’impression permanente de nager dans du coton. Mais voilà, si à la base ce n’est pas du tout mon genre de littérature, La grand-mère de Jade s’est avéré être une lecture vraiment reposante. Il n’y a pas de coupure, pas de révélation choc et pour le coup, c’est vraiment appréciable de se laisser porter au gré des jours qui se suivent dans cette nouvelle vie à Paris. La présence de Mamoune confère une espèce d’aura bienfaisante dans l’appartement et la vie de Jade, une odeur de nostalgie semble flotter continuellement dans l’air et marque l’histoire au fil des pages.

J’ai vraiment apprécié ce livre, l’atmosphère calme et sereine qu’il dégage, les moments touchants qui caractérisent le personnage de Jeanne, sans tomber une seule fois dans le pathétique. Les conversations entre les deux femmes dévoilent les réalités d’une époque aujourd’hui révolue et les vérités d’une autre qui se déroulent tous les jours sous nos yeux. Un petit mot concernant la fin de l’histoire, que j’ai dû relire 4 fois pour être sûre, elle est véritablement inattendue.

Publicités

2 réflexions sur “La grand-mère de Jade

  1. J’ai lu ton avis avec attention car je le lirai pendant les vacances et je n’ai pas envie de passer à côté.
    Merci pour ce beau billet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s