Alisik 1/ Automne

 

image

 

J’ai du mal à trouver des bandes dessinées qui me plaisent vraiment sur tous les niveaux, que ce soit le scénario, le dessin ou la couleur, il y a toujours quelque chose qui me fait tiquer et reposer un album sur l’étagère. Comble de la situation, depuis que j’ai mis un pied dans le monde de la BD made in 2014 avec Le Soufflevent, une soudaine envie de découvrir d’autres styles et d’autres genres s’est emparé de moi. Depuis un petit moment, j’erre donc dans tous les rayons de bandes dessinées de quasiment toutes les librairies afin de trouver ce je-ne-sais-quoi qui satisferait ce besoin. Ma quête n’aura pas été vaine et me voilà donc avec une nouvelle trouvaille entre les mains.

Alisik 1/ Automne est le premier tome d’une série de quatre, sortit aux Editions Le Lombard en octobre 2013. Scénarisé par Hubertus Rufledt et Helge Vogt, ce dernier s’occupant également du dessin. L’album coûte 14,99€ pour une centaine de page en tout. La couverture de cette bande dessinée m’a d’emblée attiré, elle donne le ton sur l’histoire que l’on va découvrir et le coup de crayon est vraiment sympa.

Alisik est une jeune adolescente se réveillant une nuit au beau milieu d’un cimetière. Apparemment décédée depuis peu, elle se retrouve dans une sorte d’entre deux mondes, attendant que monsieur Morrt décide de son sort, la lumière ou les ténèbres pour son âme. Alisik n’est cependant pas la seule dans ce cas, cinq autres « post-mortem » comme ils se nomment, attendent eux aussi leur jugement. En se réveillant, la jeune fille a perdu la mémoire, elle ne sait rien de sa vie d’avant ni même la cause de son décès, chose qu’elle aura beaucoup de mal à accepter. Alisik évolue ainsi au sein du groupe de fantômes qui font figure de nouvelle famille. Un beau jour, elle fait la connaissance de Ruben, jeune ado aveugle possédant la capacité d’entendre les habitants du cimetière. Dès lors, une amitié hors norme va naître entre les deux. Cependant, le danger est tout proche, le cimetière est menacé de démolition pour laisser place à un centre commercial.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome d’Alisik où vraiment tous les aspects de la bande dessinée m’on plu. Une mention toute particulière pour l’esthétique de l’album en général, il n’y a pas une page qui ne soit pas travaillée dans les moindres détails. Rien n’est laissé au hasard, que ce soit les lignes en arabesque qui décorent les hauts et bas de chaque page, les transitions à base de citations du « Livre des 3 fois 77 règles des morts » ou des dessins plus humoristiques. Tout semble pensé au millimètre près pour donner à cette bande dessinée une atmosphère poétique et mélancolique à la fois, avec une touche de romantisme un peu gothique peut-être. Bon je m’enflamme et part sans doute un peu loin, mais c’est en tout cas le ressenti que j’ai pour Alisik.

Les personnages dit secondaires ne sont pas très développés dans ce premier tome, à part une mamie orties très attachante qui se balade en fauteuil roulant avec des roses grimpantes. Le personnage de Ruben est assez mystérieux et intéressant, on se doute que quelque chose de plus profond le lie à Alisik, bien au delà du simple fait qu’il puisse l’entendre. Des intrigues se mettent en place dans ce premier tome et j’ai vraiment hâte de lire la suite pour découvrir les secrets de cette histoire.

Et j’en oublie les couleurs. Sans m’étaler sur le sujet, je trouve bien pensé le fait d’avoir opposé les couleurs chaudes et intenses de la vie, aux couleurs froides et ternes de la mort. Logique me dira-t-on, mais je trouve que cela apporte un petit plus à la BD.
Le tome 2 des aventures d’Alisik est disponible depuis le 23 mai dernier, il s’intitule Hiver.

Le Lombard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s