Alisik 2 / Hiver

Titre : Alisik 2 / Hiver

Dessinateur : Vogt Helge

Scénariste : Rufledt Hubertus

Pages : 88

Éditeur : Le Lombard

Parution : mai 2014

Prix : 14,99€

 

 

 

 

Honte à moi, j’ai cet album depuis le mois de juin et la revue n’est publiée qu’aujourd’hui, alors même que je viens de finir le tome 3, qui est sortit le mois dernier. Flemme quand tu nous tient. Voici donc le deuxième tome des aventures d’Alisik, après l’automne, c’est l’hiver qui s’installe sur le vieux cimetière, avec la très attendue période des fêtes. La couverture de ce deuxième tome est tout aussi réussie que celle du premier. Alisik y apparaît en petite robe au style gothique et coiffée d’une toque, j’ai froid pour elle rien qu’à la regarder dans cette tenue au milieu de la neige.

~ Petit résumé du tome précédent ~

Alisik est une jeune adolescente de 15 ans qui se réveille dans un cercueil. Décédée, elle mène désormais une vie de « post-mortem », attendant que le grand patron, connu sous le nom de monsieur Morrt, ait statué sur le sort de son âme. Alisik se retrouve donc avec cinq autres compagnons à vagabonder dans le vieux cimetière. Elle fait alors la connaissance de Ruben, jeune aveugle qui promène son chien tous les soirs dans le quartier et seul capable de l’entendre. Ils se lient rapidement d’amitié et bien sur Alisik ne lui révèle rien de son état.

Ce qui me ravie toujours autant dans cette bande dessinée ce sont les dessins. Encore une fois ils sont magnifiques et vraiment très stylisés, rien n’est laissé au hasard. On a l’impression que chaque petit détail a été pensé, travaillé et réalisé avec beaucoup de soin. C’est grâce à ce crayonné vraiment exceptionnel que le lecteur peut se plonger totalement dans l’univers d’Alisik, les dessins illustrant parfaitement bien l’atmosphère de la bande dessinée.

Dans ce deuxième tome, nous découvrons l’histoire de deux autres post-mortem, Allumette et Frings. Sans leur jeter la pierre, on comprend pourquoi ils se sont retrouvés dans cet entre deux monde. Les deux hommes sont remplis de culpabilité face à leur acte passé et ne se doute pas du sort qui attend leur âme, une fois le jugement de monsieur Morrt rendu. Cependant, l’heure est à la fête puisque noël arrive, offrant l’occasion à Alisik et Ruben de se rapprocher encore un peu. Les deux jeunes semblent d’ailleurs liés par l’accident qui a couté la vie de la jeune fille. Alisik retrouve peu à peu la mémoire, notamment grâce à une visite de son ancienne maison désormais laissée à l’abandon.

Les réjouissances des fêtes se retrouvent pourtant entachées par deux événements majeurs. Un mangeur d’âme échappé du royaume des morts s’en prend aux post-mortem et la tombe de Mamie Orties est détruite. Le cimetière est malheureusement toujours en sursit, menacé par les travaux de construction d’un centre commercial.

Beaucoup de nouveaux éléments sont présentés dans ce deuxième tome et apportent quelques débuts de réponses. Si Ruben est le seul à pouvoir entendre Alisik, la raison est peut-être leur lien dans cet accident qui le rendit aveugle. Les post-mortem n’ont peut-être pas le choix entre enfer et paradis, mais ils finiront tous dans le ventre du mangeur d’âme. Ce dernier postula amène un nouveau mystère dans la trame de l’histoire, à savoir le royaume des morts. Ayant déjà lu le tome 3, je sais comment les choses vont tourner, mais je resterai muette comme une tombe, du moins jusqu’au prochain article.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s