Les Foulards Rouges – Lady Bang and the Jack

Titre : Les Foulards Rouges    image

            Lady Bang and the Jack

Auteur : Cécile Duquenne

Éditeur : Bragelonne

Pages : 136

Parution : février 2014

Format : numérique

Prix : 0€

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

L’avantage des insomnies, c’est que l’on peut s’occuper de choses abonnées à la triste catégorie des « Je le ferai demain. » En l’occurrence, pour moi, ce fameux demain c’est un peu 5 mois plus tard en ce qui concerne ce premier épisode des Foulards Rouges. La faute au format numérique, je n’aime pas lire sur un écran. But I did it !

~ Résumé ~

Plongez avec Lara dans l’enfer de Bagne, planète-prison où le danger se cache partout, au cœur de chacun de ses sinistres habitants, et même derrière chaque goutte d’eau, chaque ressource naturelle de cette terre irradiée.

Sur Bagne, Lara traverse les étendues désertiques pour remplir ses contrats et ses missions. Car Lara est une Foulard Rouge, appelée à faire régner la loi à grand renfort de balles. Et sur cette planète-prison où les deux-tiers de la population sont des hommes, anciens violeurs ou psychopathes, c’est une vraie chance pour une jeune femme comme elle de ne pas avoir fini dans un bordel. En plus, elle fait son boulot plutôt bien – on la surnomme même Lady Bang. Mais Lara n’a pas obtenu ce job par hasard – tout comme elle n’a pas atterri dans cet enfer par hasard. Elle doit tout ça à quelqu’un en particulier, quelqu’un à qui elle en veut profondément… et qui, pourtant, a peut-être quelque chose de nouveau à lui offrir, une chose qui n’a pas de prix. Acceptera-t-elle de baisser un peu sa garde pour écouter ce que son envoyé, le mystérieux Renaud, a à lui proposer ?

Comment ne pas succomber à la tentation de la lecture devant ce résumé ? Une planète prison remplie des pires criminels que la Terre ait porté et présentant une jeune femme qui en a dans le décolleté, au nom très évocateur de Lady Bang, possédant un sombre et trouble passé. Non franchement, je ne vois pas ce qui peut encore retenir certain de ne pas plonger dans l’aventure. Ah, c’est sur que la question du prix peut représenter un frein, le 0€ peut faire peur, mais une fois le cap passé on se sent incroyablement libre, parole.

La couverture de ce premier épisode, intitulé Lady Bang and The Jack, revendique un style particulier revenu sur le devant de la scène depuis un certain moment, le steampunk. Je ne m’y connais absolument pas, mais je dirai à première vue que c’est un mélange de pièces de machinerie, de cuir et de tissu fluide, pour ce qui est de la panoplie vestimentaire en tout cas. J’aime beaucoup ce style et c’est d’ailleurs la couverture du livre qui a piqué ma curiosité.

Dès le début, l’auteur nous plonge directement dans l’histoire sans s’embarrasser de prologue. Tous les éléments nécessaires à la bonne compréhension du récit sont dévoilés au fil des pages, lorsqu’un événement exige une explication, elle est fournie d’emblée, sans pour autant ralentir le rythme de l’histoire. Nous découvrons donc Bagne, une gigantesque planète-prison où sont envoyés tous les criminels quels qu’ils soient pour purger leur peine. Malgré le fait que toutes ces sympathiques personnes se baladent en liberté, l’anarchie ne règne pas sur Bagne. Il y a des règles à respecter et des gens qui se font un plaisir de les faire appliquer.

Lara fait partie des foulards rouges, une caste qui représente en quelques sorte la loi sur cette planète. Pour simplifier la chose, ce sont les Juges dans le film Juge Dredd, celui avec Stallone,  » à la fois policiers, jurés et bourreaux « . C’est la meilleure définition que l’on puisse donner aux foulards rouges selon moi. Sauf qu’eux n’hésitent pas à se montrer cruel et désagréable. Ils font régner la loi à leur manière. Lara, surnommée Lady Bang grâce à son savoir faire très expéditif (par exemple, tuer dix personnes à la suite ne lui fait pas froid aux yeux), a atterri sur Bagne il y a six ans pour une raison encore inconnue. Voyageant en solitaire dans un camion avec pour seule compagnie un crâne savant, elle arpente la planète afin de régler diverses missions qui lui rapportent une certaine somme d’argent. Sur Bagne tout se paye, même la moindre goutte d’eau non polluée, denrée pour le moins précieuse et rare.

Si Lara n’a pas fini foulard rose, c’est à dire prostituée, comme toute les femmes qui arrivent sur la planète, c’est parce que son cher papounet, qu’elle déteste cordialement, est le  » Capitan « , autrement dit le grand patron sur Bagne. Celui-ci aurait d’ailleurs besoin d’elle pour réaliser un plan d’évasion, aidé par son fidèle second Renaud, à première vue un type sympa aux bonnes manières. L’idée est séduisante, mais pour s’évader encore faut-il rester en vie. Et sur Bagne, mieux vaut ne pas compter là-dessus.

J’ai vraiment bien apprécié ce premier épisode des Foulards Rouges, les 136 pages me sont passées sous le nez sans que je m’ennuie un seul instant. Les descriptions des lieux et de la planète sont vraiment très immersives, on a presque l’impression d’étouffer dans cette atmosphère lourde et pesante. De même, l’animosité qui règne sur Bagne est palpable à chaque fois que l’héroïne rencontre d’autres personnes ou lorsqu’elle est obligée de se frotter à toute une foule de criminels puants. Son foulard rouge les tient en respect, mais attire également les plus dangereux.

Lady Bang and the Jack fut donc une très agréable lecture nocturne. Je suis curieuse de connaitre la suite des aventures de Lara, mais j’avoue que le support numérique me rebute un peu. La série des Foulards Rouges compte 7 épisodes pour la saison 1, au prix de 1,99€ chacun.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s