Dans le corps du monde

Titre : Dans le corps du mondeDans le corps du monde

Auteur : Eve Ensler

Editeur : 10/18

Pages : 207

Parution : septembre 2014

Prix : 15,90€

 

 

 

Je ne sais plus comment j’en suis arrivée à lire Les Monologues du vagin d’Eve Ensler, il y a quelques temps déjà, et qui fut une lecture vraiment très intéressante. Lorsque Dans le corps du monde est sortit en librairie, j’ai voulu savoir, savoir qui se cachait réellement derrière cette révolution du vagin et de la femme. Un auteur comme un autre, une dramaturge inspirée ou une femme engagée ? Pour être honnête, je ne lis jamais d’autobiographie, mais là, il y avait un truc. Peut-être parce que le sujet me touchait en tant que femme ou que, pour la première fois, la vie d’un auteur m’intriguait.

~ Résumé ~

Réchappée d’un cancer de l’utérus, Eve Ensler passe sa vie au scanner. Des abus sexuels de son père à sa lutte contre une mort annoncée, en passant par la création de la Cité de la Joie au Congo, elle donne voix au corps et livre le combat de milliers de femmes qui, partout, sont bafouées et volées à elle-même. Une voix plus intimiste que jamais, tirée des profondeurs de la chair et des sévices, afin d’atteindre, au-delà de la guérison, une pleine réconciliation avec le corps du monde. Entre autobiographie et appel puissant à résister, Eve Ensler signe des mémoires inoubliables.

Comment réagir lorsque la mauvaise nouvelle tombe ? Lorsque la dignité et l’intimité sont directement touchées par un fléau dont le seul nom fait trembler ? Le cancer, tragédie intempestive de ces dernières années vient sournoisement frapper à la porte d’Eve Ensler. Elle se voit déjà morte, elle veut abandonner avant d’avoir commencer à se battre. Son seul désir désormais est de s’éteindre en République Démocratique du Congo, près des femmes de la future Cité de la Joie. C’est sans compter sur la présence permanente de ses proches et leur détermination sans faille. Eve n’est pas seule dans ce combat et c’est ensemble qu’ils se jetteront dans la bataille.

Ce livre m’a vraiment beaucoup touché, on peut difficilement s’arrêter de tourner les pages, lorsque l’on est happé par les évènements. Ames sensibles s’abstenir ! Eve Ensler ne nous conte pas une belle histoire avec happy end et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps. Elle décrit tout, absolument toutes les épreuves qu’elle a subit avec son cancer. Les mots sont crus et forts, aucune image n’est édulcorée, si bien que rien ne peut échapper au lecteur. Le cancer c’est laid et ça attaque la chair, ça détruit, fragilise, rend le corps humain inapte.

Au fil des pages, on accompagne l’auteur dans sa descente vers les abysses, la souffrance est omniprésente, les soucis s’emblent s’accumuler à n’en plus finir. Après une lourde opération qui laissera son corps meutrit, Eve Ensler tombera dans le tourbillon infernal de l’après. La douleur, les malaises, les infections, se succéderont dans un quotidien trouble et fièvreux. Au cours de la lecture, on a vraiment l’impression de s’enfoncer avec elle dans un dédale sombre et sans espoir.

L’oeuvre ne se limite pas qu’à cette épreuve du cancer, l’auteur livre également quelques aspects de sa vie passée. Là encore, le vocabulaire sans artifices permet de rendre une réalité bien loin du bonheur attendu. Inceste d’un père violent et irascible, alcoolisme, drogue, sexe. Rien n’est enjolivé, l’auteur elle-même ne se place pas en victime, c’est arrivé, voilà tout.
Loin de se résumer à une suite de malheurs, ce bouquin contient des petits moments de bonheur et de joie. Le fils qu’elle a adopté, les rencontres avec des gens formidables et exceptionnels, ses nombreux voyages aux quatre coin du monde afin de défendre les droits des femmes. Et surtout, son plus grand projet, la création de la Cité de la Joie, refuge social et culturel pour les femmes du RDC.

Dans le corps du monde fut une lecture intense et profonde. On ne peut rester indifférent devant un tel texte, devant un tel sujet et tous les éléments gravitant autour. Cette réflexion sur le corps et le monde que nous offre Eve Ensler est tout simplement puissante et incroyablement révélatrice. C’est un livre à ne surtout pas manquer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s