Coffin Hill 2- Sombres Desseins

Scénario : Caitlin Kittredge  Coffin Hill 2- Sombres Desseins

Dessin : Inaki Miranda

Éditeur : Urban Comics

Collection : Vertigo

Pages : 160

Parution : juin 2015

Prix : 15€


Petite lecture bien sympathique et qui s’est trouvée appropriée pour la période d’Halloween, j’ai attendu bien sagement de pouvoir lire ce deuxième tome de Coffin Hill. En vérité, il a honteusement prit la poussière dans un carton avant que je me souvienne de l’avoir acheté.

~ Résumé ~

Dix ans ce sont écoulés depuis la terrible nuit qui traumatisa à jamais Eve Coffin. Un nuit au cours de laquelle sa meilleure amie disparut alors qu’une autre sombrait dans la folie. Devenue agent de police, Eve ne perd pas espoir de découvrir un jour la raison de ses drames. Elle en est convaincue, ce qui dormait dans les bois de la Nouvelle Angleterre à cette époque y sommeil toujours, souillant l’âme des ses habitants, éveillant des secrets longtemps dissimulés et préparant méticuleusement sa vengeance.

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons Eve Coffin en prison pour un crime qu’elle a commis au nom de la justice, mais qu’elle refuse d’avouer afin de ne pas salir les services de police. Patrick, le frère de Nate est revenu en ville pour d’obscures raisons en tant que chasseur de sorcières et semble lié à une confrérie pas vraiment reluisante. Bianca, la sœur de la défunte Dani décédée lors du rituel de magie noire dans les bois de Coffin dix ans plus tôt, enferme son amie Lacey dans les sous-sol du manoir de Coffin Hill. Sans compter les révélations sur la fameuse affaire du Ice Fisher, Sombres Desseins promet d’être palpitant.

Pour être franche, j’étais complètement perdue dans le récit jusqu’au milieu de l’album où les choses s’éclairent petit à petit. De plus, l’histoire se balade encore entre passé et présent alors ça n’aide pas. Je cherchais continuellement à savoir où se situaient ces événements, combien de temps après le premier tome, qui étaient ces gens. Je crois même avoir dû feuilleter La malédiction des Coffin afin de me rafraîchir la mémoire et ainsi pouvoir replacer les choses dans l’ordre.

Ce deuxième tome est assez brouillon et confus, j’ai l’impression que la scénariste a essayé de raconter trop de choses, d’introduire trop d’éléments nouveaux et au final on s’y perd. Cette histoire de chasseur de sorcière et de confrérie prête à tout pour les abattre est vraiment inattendue, voir un peu tirée par les cheveux. On ne sait pas trop ce que ça vient faire là et le manque d’explications n’aide pas. De même, concernant ce qui se passe dans les sous-sol du manoir de Coffin Hill, Lacey fait face à des monstres sanguinolents et cauchemardesques, elle rencontre une jeune fille qui semble appartenir à la famille Coffin et là encore le flou intersidéral. On suit les images sans les comprendre, obligé de se contenter de nos seules hypothèses et suppositions.

Au niveau des planches, rien à dire, le trait colle bien au récit et la colorisation rend parfaitement le côté sombre et malsain de l’histoire. Malheureusement, pas grand chose de plus concernant ce deuxième tome, même la magie, thème central de l’œuvre, est quasiment absente ici. J’ai clairement eu l’impression de ramer pendant toute ma lecture et le plus intéressant arrive bien sûr dans les dernière pages. Bilan mitigé donc pour Sombres Desseins, on ne sait toujours pas quelle est cette créature cachée au fond des bois et qui semble si terrible. J’espère que le tome 3 sera moins avare en révélations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s