J’interdis de rire !

Auteur : Jeanne Taboni Misérazzi  J'interdis de rire !

Illustrateur : Loren Bes

Éditeur : Bilboquet

Pages : 26

Parution : novembre 2016

Prix : 14,50 €

                                                                                   
Et oui, je suis dans ma période album jeunesse, on reçoit tellement de belles choses en ce moment qu’il serait dommage de ne pas en parler. Au milieu de tout ce foin autour de Noël, les Tchoupy, Le Loup et consorts, on peut encore trouver des petites pépites au milieu du tourbillon sapin, bûche et-qui-a-kidnappé-le-Père-Noël. J’interdis de rire ! est un album tout en finesse, magnifiquement illustré par Loren Bes.

∼ Résumé ∼

Le duc de Minallongé qui venait de succéder à son vieux père, était devenu un tyran. On se demandait si sourire lui était déjà arrivé. La nouvelle éclata, un dimanche. Aux quatre coins du duché, des gardes-champêtres furent envoyés. Ils crièrent haut et fort que, désormais, rire était interdit.

Le rire, quelque chose de naturel, incontrôlable et sûrement la plus jolie des libertés. On rit comme on vit, comme on respire, mais voilà, et si le simple fait de rire aux éclats était interdit ? Plus un sourire sur les visages, plus d’étoiles dans les regards, plus ce tintement cristallin ou ce beuglement de chèvre au coin des rues. La joie se flétrit telle une rose restée à l’ombre, la maladie prend le pas sur les jours heureux et la prison attend ceux qui résistent à la fatalité. Le royaume est en deuil, mais la vie poursuit son chemin, désormais sans saveur.

Je ne me souviens plus de la dernière fois où j’ai vu tant de poésie dans des illustrations. De surcroît lorsque celles-ci sont réalisées en aquarelle, un procédé qui m’a totalement envoûtée. Honnêtement, même si le propos abordé ne nous parle pas, on ne peux rester de marbre devant la beauté des dessins et la poésie qui s’en dégage. Les couleurs éclatantes de la joie se mêlent superbement au côté noir et sombre, présage de mauvais augure. Sur certaines pages, on a presque l’impression de voir l’illustration en mouvement.

J’interdis de rire ! développe le concept de liberté bafouée et de tyrannie. Le thème est bien sûr adapté aux enfants, mais cela reste un moyen détourné et très intéressant d’aborder ce genre de sujet avec eux. Dans notre société actuelle, sensibiliser les plus jeunes à ce qu’ils ne pourront éviter de voir, dans les médias ou autres, permet une meilleure compréhension des choses. De plus, le happy ending de l’album met quand même du baume au coeur et conclu joliment l’histoire. En un mot, il faut se battre pour la liberté et le droit de chacun.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s